Les caricatures

Publié le par fle-etc.over-blog.com

Niveau: Avancé

 

chirac

 

Thème: Les caricatures

Supports: émission de radio RFI (http://www.rfi.fr/lffr/articles/074/article_506.asp), analyse d'une caricature, caricatures

 

Suite au scandale des caricatures du prophète Mahomet dans la presse, il m’a paru intéressant de traiter du thème des caricatures avec mes étudiants. Vous trouverez différents documents : une émission de radio de RFI avec sa transcription, un document qui explique comment analyser une caricature et enfin des caricatures à faire analyser aux étudiants.

 

Compréhension orale

 

1/ Faire écouter une à deux fois l'émission de RFI et demander aux étudiants de repérer les points importants d'une caricature. D'où provient ce mot "caricature"? Qui représente-t-elle? Pourquoi? A qui ou à quoi sert-elle? Dans quel but? ...

2/ On pourra traiter plus en détail, à l'aide de la transcription, du scandale de la caricature de Mahomet. 

 

Voici le lien de l'émission de RFI

http://www.rfi.fr/lffr/articles/074/article_506.asp


 


En voici la transcription:


 

CARICATURE   02/02/2006

 

Les caricatures du prophète Mahomet dans la presse, notamment dans la presse du nord de l’Europe, émeuvent. On trouve ça scandaleux, (tout le monde ne trouve pas ça scandaleux, mais, …) on exige des excuses… C’est qu’on se sent offensé lorsqu’une image considérée comme sacrée est ainsi tournée en ridicule. Qu’est-ce que ça prouve, ça prouve en tout cas que la caricature remplit parfaitement sa fonction et qu’elle a su garder sa place : parce que la fonction de la caricature c’est bien d’être provocante. Imagine-t-on un instant une caricature qui ne susciterait aucune émotion, qui laisserait de marbre ? Quel échec ! Quel ratage ! La caricature justement, elle est évidemment faite pour déranger un peu, et surtout susciter chez le spectateur une surprise. Surprise amusée, surprise choquée parfois, parfois encore les deux à la fois. Comme si, en voyant une caricature, on disait : « Oh non !!! Oh là vraiment …non ! Et pourtant si… » Voir une caricature, c’est à la fois reconnaître ce qui est dessiné… et ne pas le reconnaître. C’est se dire que là, vraiment, ce n’est pas lui… et pourtant, qu'on l’a reconnu. Car la caricature est une représentation, – dessin, croquis – qui n’essaie pas d’être au plus près de la ressemblance avec le modèle, mais de l’interpréter en fonction de certains traits distinctifs. Moi qui ai un grand nez, quand on me caricature, on me fait un nez… énorme ! A la fois, on force le trait, on le grossit, et on se concentre sur quelques traits représentatifs, centraux…

 

Mais en même temps on comprend que la caricature suscite parfois l’indignation, car elle s’attaque volontiers à ce qui semble inattaquable… au sacré, où qu’il soit. La bonne caricature est souvent crime de lèse-majesté : on ose se moquer de ce qui devrait n’inspirer que du respect…

 

Le mot caricature a été emprunté à l’italien ; il se rattache à un verbe qui signifie « charger », charger, qu’on peut donc prendre au sens figuré… On charge en effet un dessin quand on force sur le côté caricatural. Et on parle même d’une charge pour parler d’une imitation ironique, mais presque grossière à force de souligner ce dont on veut se moquer…

On parle ainsi des caricatures de presse, qui s’en prennent en général aux hommes politiques ou aux célébrités, et qu’on voit le plus souvent, dans les dessins humoristiques. Mais ce n’est pas toujours le cas : on se souvient des dessins de Daumier au 19ème siècle qui caricaturaient des professions, notamment les avocats.


D’ailleurs ce mot de caricature est souvent employé au figuré en français… C’est à dire pas seulement pour un dessin, une image… mais pour n’importe quel type d’expression. Et plus encore le verbe caricaturer qu’on utilise presque uniquement de façon négative… Comme si on donnait de quelque chose une image pire que la réalité…… « Pour arriver dans la vie, maintenant, l n’y a plus que les relations qui compte… Il faut être fils de ministre pour trouver un travail quelconque ! Oh… tu caricatures… » C’est à dire tu en rajoutes.

 

Coproduction du Centre national de Documentation Pédagogique.

http://www.cndp.fr/

 

 


Analyse d'une caricature

 

 

Présentation (identification du document)

 

Auteur

Source (un journal, un blog, …)

Date

Contexte (politique, historique, …)

Thème général

Titre du document

Problématique

Plan

 

La présentation doit être sommaire, en insistant seulement sur les informations utiles pour l’analyse.

Quelques fois, vous ne pouvez pas répondre à toutes ces informations. La date n’est pas nécessairement écrite, de même que l’auteur ou la source.

 

Description

 

On décrit du général au particulier …

La description doit être détaillée mais il ne faut pas écrire trop.

Bien sûr, on n’oublie pas de décrire le décor, les vêtements et les expressions des personnages, les symboles …

 

Analyse  (explication et interprétation)

 

On doit expliquer chaque personnage, chaque symbole, chaque détail. Tout ceci nous aidera à analyser la caricature.

Il faut bien structurer bien l’analyse (plan).

On n’oublie pas de parler de la volonté de l’auteur et d’expliquer à quoi il fait référence.

 

Conclusion

 

Qu’apporte le document ?  Quelles sont ses limites ? Quel est le message de l’auteur ? Quelles étaient ses intentions ? Est-il réellement objectif ?

 

 

Voici plusieurs caricatures, amusez-vous à les analyser (n'oubliez pas, la caricature peut porter sur n'importe quel sujet)

 

Retraite caricature 2

neuchatel2

 

ouest france

 

 

 

 

 


Publié dans Compréhension orale

Commenter cet article