Etude d'un court métrage de J-P. Jeunet "Foutaises"

Publié le par fle-etc.over-blog.com

Niveau: Intermédiaire - Avancé

 

Foutaises "Foutaises" Jean-Pierre Jeunet

 

Voici un court-métrage de Jean-Pierre Jeunet que j'ai trouvé très intéressant à étudier en classe. Vous trouverez la vidéo sur youtube. Je vous donne également un lien où vous pourrez trouver les découpages du court-métrage et des fiches pédagogiques: http://www2.cndp.fr/cav/foutaises/


 


 

 

 

 

Regardez le début du film et complétez la fiche technique :

 

Sans titre - 1-copie-1

 

 

1/ Décrivez le générique


2/ Comment comprenez-vous le titre ? Pourquoi pensez-vous que le court métrage porte ce nom « Foutaises » ? 


3/ Dominique Pinon est l’acteur principal de ce court-métrage. Vous le connaissez peut-être. Décrivez le personnage qu’il incarne


4/ Essayez de noter au maximum les préférences du personnage. Avez-vous les mêmes goûts ?


5/ Pour chaque préférence, décrivez comment le réalisateur l’a représentée ?


6/ A votre avis, pourquoi ce court-métrage a-t-il été tourné en noir et blanc ?

 

Vous pouvez en parallèle aborder quelques expressions idiomatiques des couleurs que vous trouverez dans la rubrique "Vocabulaire et Expressions"


Bon visionnage!

 

Transcription :

Oh j’aime pas les étalages des boucheries, bahhh…

Non, moi ce que j’aime c’est, euh…, j’sais pas euh…. Ah si tiens par exemple, un truc que j’aime. Ouvrir un livre plusieurs mois après les vacances et puis retrouver du sable entre les pages. Ouais !


Et puis j’aime bien faire une seule bouchée des jaunes d’œufs sur le plat, manger le jambon à même le papier, et croquer les oreilles des petits beurres. J’aime remonter mes chaussettes, pisser sous la douche. Par contre, j’aime pas m’arracher les poils du nez. Tiens une chose que j’aime, l’innocence des mômes. J’aime pas faire l’amour avec une femme et penser à ce qu’il y a à l’intérieur. J’aime le catalogue de « Manufrance », les catastrophes illustrées des vieux Larousse, les mots Trans-Europe-Express, Trans-Orient-Express, Trans-Siberian-Express. J’aime bien le graffiti du bout de ma rue, mais j’aime pas la collection de mon cousin qui habite à Gueugnon : rognures d’ongle et touffes de cheveux, poussière de barbe, appendice et flacon de larmes. J’aime bien être témoin d’une scène, tellement énorme, qu’on n’oserait même pas la mettre dans un film.


 « C’est parti !» 


J’aime le Bois de Boulogne les jours fériés. J’aime bien chère Mademoiselle Mauricette.  Ah ouais ! j’aime bien les trains qui se côtoient aux approches des gares. J’aime pas laisser un petit pois tout seul dans mon assiette. J’aime pas les barbus sans moustache. J’aime pas l’idée qu’on dort1/3 de sa vie, mais j’aime bien l’idée qu’après la mort ce sera pas pire qu’avant la naissance.  J’aime Bibi fricotin, Razibus Zouzou et le p’tit Cérébos. J’aime le rire de Richard Widmark et puis euh…


J’aime pas la goutte d’eau qui remonte. J’aime mon chien quand il s’ébroue, mais pas quand il vient me réveiller en collant sa truffe froide sur ma joue. Quand j’étais gosse, j’aimais l’odeur du pain grillé le matin, du plastique à recouvrir les livres à la rentrée et puis les p’tits pots de colle blanche à l’école. J’aimais prendre les escalators dans le mauvais sens, dérouler la toile cirée et fouler la neige immaculée. Mais j’aimais pas, et j’aime toujours pas, les cadavres des sapins de Noël sur les trottoirs en Janvier. J’aime les départs en vacances !

« Tu sais ce qu’on a acheté ce matin avec les copains, pour le casse-croûte à 10 heures, trois baguettes, deux camemberts et deux petits Côtes du Rhône. 23 francs chacun ça nous a coûté. Ben oui c’est pas tous les jours les vacances ».


J’aime rien allumer la radio et tomber sur la chanson que j’avais justement envie d’écouter. Mais j’aime pas la fin des émissions à la télé. Surtout quand j’ai pas sommeil. Par contre quand je sors la nuit, j’aime bien tourner la tête et voir la Tour Eiffel qui s’éteint.

Et pour finir, quand je vais au cinéma voir un vieux film, j’aime bien quand arrive le mot … 

 


 

Publié dans Compréhension orale

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article