L'articulation

Publié le par fle-etc.over-blog.com

Travailler l'articulation

 

grimaces

 

Pour travailler la diction il est bon de faire un échauffement vocal, ainsi qu’un échauffement des parties du corps (en particulier le visage).

Voici un exemple de déroulement d’une phase de travail de l’articulation


1/ On demandera d’abord aux étudiants de faire toutes sortes de grimaces : ouvrir la bouche, tirer la langue, fermer la bouche, … . Ils devront essayer de se défigurer au maximum. Cet exercice est encore plus efficace lorsque les étudiants peuvent émettre des sons en même temps que leurs grimaces.


A quoi cela sert ? A faire travailler les mâchoires et les muscles du visage, comme les pommettes par exemple.


Ce premier exercice me paraît très important. Le fait de faire des grimaces devant les autres étudiants est un très bon exercice pour créer une atmosphère conviviale et cela met également les étudiants en confiance. Ils ne se sentiront pas ridicules étant donné que tout le monde, y compris le professeur, fait des grimaces.


2/ Ensuite, nous ferons dire aux étudiants une série de syllabes, puis une série de phrases. On les aidera à bien articuler et l’enseignant essaiera de faire varier l’intonation (impatience, agressivité, tristesse, bonheur, …). On dira les phrases autant de fois qu’il le faut pour avoir une articulation parfaite. Peu importe le temps que ça prendra !


Voici une liste de syllabes et de phrases que vous pourrez utiliser :


Cra Cre Cri Cro Cru Crou

Tra Tre Tri Tro Tru Trou

Dra Dre Dri Dro Dru Drou

Bra Bre Bri Bro Bru Brou

Ra Re Ri Ro Ru Rou

La Le Li Lo Lu Lou

 

Tic tac tic tac 

Ta Katie t'a quitté 

Ton thé t'a-t-il ôté ta toux ?

Cuis huit nuits huit iguanes.

Fruit cru, fruit cuit


Pauvre petit paquet postal perdu pas parti pour Papeete. 

Didon dîna, dit-on du dos dodu d'un dodu dindon! 

Un chasseur sachant chasser sans chien, sait chasser. 

Le fisc a fixé exprès à Aix une taxe fixe excessive. 

Ce chasseur si cher se sèche ce soir à son séchoir mais son cher chien sage se sèche et chasse seul. 

 Je veux et j'exige ceci aussi. 

 Qui crut croquer une crevette crue croqua une croquette croquante. 

Tonton tu t'enrhumes trop tout le temps, tu tousses tout le temps, pourquoi tu tousses tant? 

 

 

Pour des niveaux seuil et avancés on peut leur faire apprendre des monologues, tel que celui du célèbre Harpagon de Molière :

 

Molière, L’Avare, acte IV, scène 7

 

Harpagon (Il crie au voleur dès le jardin, et vient sans chapeau.) : Au voleur ! Au voleur ! A l’assassin ! Au meurtrier ! Justice, juste ciel ! Je suis perdu, je suis assassiné, on m’a coupé la gorge, on m’a dérobé mon argent. Qui peut-ce être ? Qu’est-il devenu ? Où est-il ? Où se cache-t-il ? Que ferai-je pour le trouver ? Où courir? Où ne pas courir ? N’est-il point là ? N’est-il point ici ? Qui est-ce ? Arrête. Rends-moi mon argent, coquin… (Il se prend lui-même le bras.) Ah ! C’est moi. Mon esprit est troublé, et j’ignore où je suis, qui je suis, et ce que je fais. Hélas ! Mon pauvre argent, mon pauvre argent, mon cher ami ! On m’a privé de toi ; et puisque tu m’es enlevé, j’ai perdu mon support, ma consolation, ma joie; tout est fini pour moi, et je n’ai plus que faire au monde: sans toi, il m’est impossible de vivre. C’en est fait, je n’en puis plus ; je me meurs, je suis mort, je suis enterré. N’y a-t-il personne qui veuille me ressusciter, en me rendant mon cher argent, ou en m’apprenant qui l’a pris ?

 

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Bioconfort 20/10/2014 10:08


L'échauffement des articulations est en effet primordial pour en tirer leur plein potentiel. Par ailleurs, cet échauffement permettra également une réutilisation plus aisée de l'articulation.